Véritable passionnéet éternel amoureux, 
Denis était entier.Il ne pouvait pas passer une journée, une heure, sans parler de son champagne. 
 
Cette passion , il me l'a transmise et je ferai en sorte de la préserver chaque jour. 
 
C'est pour cela que j'avance pour lui, pour vous et pour la marque Varnier Fannière. 

Valerie Varnier.
Ce template est offert par openElement et a été réalisé en partenariat avec Sensode.
Vous trouverez une FAQ complète dans la mesure du possible sur les différents éléments composant celui-ci
(voir la page FAQ dans l'Explorateur du Site de gauche).
En cas d'anomalie ou de questions, n'hésitez pas à vous rendre sur le forum.
Ce bloc de texte peut être supprimé sans problème et n'apparait pas sur la page.
Tout commença au XIX ème ...
L'exploitation de la vigne en Champagne par un membre de ma famille remonte à 1860.  
 
A cette époque, les vignerons vendaient chaque année au moment de la vendange l'ensemble de leurs raisins aux Maisons de négoce. (Möet et Chandon, Pomery, Roederer, etc..)  
Ces dernières, qui vendaient la totalité du Champagne à travers le monde, ne possédaient que très peu de vignes (c'est d'ailleurs toujours le cas), et étaient obligées de s'approvisionner en raisins chez les petits propriétaires vignerons pour élaborer leur Champagne. 
 
Les raisins provenant des Grands Crus comme Avize étaient bien sûr les plus recherchés, et servaient souvent à l'élaboration des Cuvées de prestige.

Et Jean, mon grand-père, créa sa bouteille…
Ce n'est qu'à partir de 1947 que Jean FANNIERE, mon grand-père, décide de produire son propre Champagne.  
Le succès suit alors rapidement, grâce à la grande qualité du raisin chardonnay Grand Cru d'Avize. De quelques centaines de bouteilles de Champagne pendant les premières années, Jean FANNIERE vend environ 10.000 bouteilles de champagne par an en 1959 lorsque sa fille Josette (ma mère) et son gendre Guy VARNIER (mon père) reprennent l'exploitation… 
Ce dernier va alors étendre le domaine sur les terroirs Grand Cru de Cramant et Oger, les 2 villages voisins d'Avize.

En 1989, je reprends le flambeau tendu par mon père...
Mon diplôme d’œnologie en poche, je reprends la direction du domaine familial en 1989 avec une seule obsession : respecter les enseignements et les méthodes traditionnelles que m'ont inculqués mon père et mon grand père.  
 
Mon but est alors de faire connaître notre production familiale dans le monde entier.  
C’est pour moi aujourd'hui une grande fierté que l’on puisse boire mes Champagnes aux 4 coins du monde, de New York à Tokyo...

Notre Terroir
©2018 - www.varnier-fanniere.com réalisé par  GALACTICWEBCREATION